astrologie

Je n’ai jamais senti une pleine lune aussi belle, aussi lumineuse, aussi ardente, depuis bien longtemps. Pour autant nous nous sentons toujours freiner dans notre élan, dans notre envie d’agir et malgré tout notre foi est bien présente. Notre intime conviction que tout va bien se passer est là pour nous rassurer dans ce temps de non action. Nous sommes dans les « starting blocks ».

Comme chaque pleine lune il sera important de prêter attention à notre état d’être, sommes-nous dans la plénitude ou en tension ! Que vivons-nous ? Cette pleine lune nous fera prendre conscience de là où nous en sommes avec notre relation à nous-même et aux autres.

Mais commençons par nous, puisque c’est bien de ça qu’il s’agit depuis des mois. Quel relation avons-nous avec notre moi et notre soi, notre âme et notre égo, notre corps de personnalité et notre corps spirituel… peu importe la dénomination. Nous savons que ces 2 aspects de nous existent, qu’ils co-existent du mieux qu’ils peuvent. L’heure est à la communion, à l’amour inconditionnel autant que cela nous est possible de nous en rapprocher. Où en sommes-nous dans notre dualité ? Qu’en est-il de notre part féminine et de notre part masculine ? Comment communiquons-nous de soi à moi ? 

Et notre relation à l’autre, aux autres, comment a-t-elle évolué ces derniers mois ? Des ruptures mais aussi comme des retrouvailles ont jalonnés ces mois passés. Un cycle se termine. Nous ne changeons pas, nous évoluons. Si l’équilibre s’installe en nous alors la relation à l’autre évolue. Nous n’avons pas changé, nous regardons la vie couler en nous avec un autre regard. Ce regard intérieur nous a demandé de nous positionner, de nous respecter. Les relations qui n’avaient plus lieu d’être se sont fracturées ou simplement évaporées. Parfois non sans mal et parfois simplement comme un cycle qui se termine naturellement.

Une nouvelle relation à nous-même est en cours. Elle a une incidence sur notre relation à l’autre, sur notre regard sur la vie, sur la confiance que nous portons en elle et en nous. Certains peut-être même ont l’impression de vivre une renaissance. Comme un enfant émerveillé par ce qui lui arrive. En chaque chose, en chaque évènement il y a un nouvel apprentissage à recevoir. Cette pleine lune c’est un peu comme si nous passions un examen, un bilan nous permettant d’ajuster, de remercier, de décider… ce qui doit l’être.

La naissance de l’être

En cette période, j’ai la sensation que nous pouvons faire un parallèle avec les 7 étapes de la naissance selon Bernard Montaud. Chacun à son rythme, nous avançons étape par étape dans ce tunnel où au bout la lumière de la vie nous attend.

La 1ere étape : la décision de naître. Nous sommes nés plus ou moins marqué par le fait d’être avec ou contre sa propre vie.

La 2eme étape : l’avancée dans le couloir du ventre. Nous expérimentons à ce stade le courage et la persévérance ou bien alors endurer la faiblesse, l’abandon et le découragement. Car tout arrêt dans ce couloir menant vers la lumière entraine les douleurs et le risque de mort. Le nouveau-né ne peut survivre que s’il croît vers la lumière.

La 3eme étape : Les points de blocage. C’est l’étape de l’héroïsme. Le nouveau-né qui butte contre la sortie – par une hanche ou une épaule – c’est un corps déjà épuisé par l’effort qui va devoir se surpasser. Il y aura d’abord un refus intérieur de déchirer ce ventre qui l’a enfanté préférant souffrir. Arrivé au maximum de la dose de souffrance acceptable (variable selon chacun) le nouveau-né décide finalement de « déchirer ». N’y aurait-il pas là une programmation du nombre de décibels de douleurs qu’il nous faut pour avoir le droit de prendre des décisions ? Cette étape ne nous détermine-t-elle pas face à tous nos choix, que nous tardons à les faire, ou que nous les prenions sans réfléchir ?

La 4ème étape : les modalités de la sortie qui préfigurent la séparation avec des lieux sécurisants. Ce processus de sortie constituerait le modèle de toutes les sorties de notre vie. Je dirai donc sortir de sa zone de confort (une reconversion professionnelle, une relation, un environnement…) et vous ?.

La 5ème étape : Les grands yeux qui voient tout. L’enfant est hors du ventre, il perçoit l’histoire du gynécologue, de la sage-femme et la manière dont sa naissance réveille inconsciemment leur blessure originelle. L’importance de sa naissance pour son papa et sa maman et leur histoire d’amour. Il a une perception totale des êtres qui l’accueillent mais cette perception lui est insupportable par la douleur qui l’accompagne. C’est peut-être pour cela que nous avons de petits organes de sens. Içi cela me parle de notre empathie, notre sensibilité plus ou moins exacerbée et vous ?

La 6ème étape : Tout voir à la folie. L’enfant sort d’un monde paisible et en harmonie. Il se confronte alors à la folie et à la douleur du monde. L’expérience charnelle et surtout psychique de cette étape est un immense « non ! » de tout l’être. Mais cette expérience est nécessaire pour que des forces d’amour et de pardon plus tard puissent s’installer.

La 7ème étape : Moins voir pour moins souffrir. C’est en frôlant la folie que le nouveau-né sera obligé pour survivre d’installer un écran entre lui et la réalité. Un écran le laissant avec de petits organes de sens qui désormais ne percevront qu’une réalité voilée du monde, une interprétation du monde. Nous l’appellerons le voile de l’oubli en astrologie. Ce voile nécessaire à l’être pour faire l’expérience de qui doit être vécu pour son évolution.  (Ici B. Montaud fait référence à l’être incarné mais l’on sait qu’en tant qu’âme le nouveau-né a encore la mémoire, la perception d’où il vient jusqu’à environ 6 ans cf les travaux du Dr Ian Stevenson).

Nous avons dû être confronté à une difficulté lors d’une, deux ou peut-être trois de ces étapes. Voyons-nous un parallèle avec ce que nous vivons ? Enquêtons sur les circonstances de notre naissance cela nous mettra certainement en lumière des aspects importants pour notre chemin de vie.

Il est intéressant également d’explorer la vie intra-utérine. Beaucoup de choses se jouent dès la conception. On sait que dès la 1ere semaine de conception l’être capte tout de ce qui se joue dans son environnement intérieur et extérieur. (lecture : les neufs marches – Anne Givaudan Daniel Muerois, le syndrôme du jumeau perdu – Alfred et Bettina Austermann).

Avec la lecture de votre thème natal et/ou l’hypnose spirituelle de régression, je vous aiderai à y voir plus clair et à lever le voile de l’oubli.

Pour finir je rajouterai que cette pleine lune tombe le jour de l’assomption. Aussi, je vous laisse voir ce que cela évoque pour vous. L’énergie de Marie (sans aucune connotation religieuse) vient comme envelopper ce cheminement mystérieux mais au combien magique de la Naissance d’un être.

Jupiter reprend sa marche directe

Jupiter stationnaire du 8 au 13 avril 2019 marquait le début de sa rétrogradation le 14 avril 2019.

Stationnaire du 11 au 13 août 2019, c’est l’heure du bilan sur notre réflexion concernant notre foi, notre capacité à être optimiste, à la recherche d’une quête, d’un idéal. Jupiter vibre sur le 14°31 du Sagittaire et nous dit alors que décides tu ? Que choisis tu de vivre ? Pour nous y aider, voyons ce qu’il s’est passé mi-janvier lors de son 1er passage sur ce degré jusqu’aux environs de la mi-avril début de son cycle de rétrogradation. Puis dans un 2ème temps relevons les faits marquants durant toute sa phase de rétrogradation jusqu’à ce jour.

C’est une pleine lune de tous les possibles

Plus que jamais que nous la vivions en plénitude ou en tension cette pleine lune nous fait prendre conscience du chemin parcouru. Nous réalisons à quel point nous avons toujours été soutenus. Il ne s’agit pas de dire que la vie est et sera un bonbon rose. Il s’agit d’ouvrir son cœur pour se rendre compte que cette énergie qui en émane est la seule réponse à ces parts de nous qui ont peur, qui souffrent, qui se sentent perdues… Pour toutes ces parts qui manquent tant d’amour et de reconnaissance dans ce qu’elles vivent, faisons un petit rituel à cette pleine lune, demandons un soin à nos guides. Combien d’entre nous rencontrons des soucis de santé, relationnel, financier… dépassons cette facilité à se morfondre, à ne voir que le côté négatif, à se victimiser… dépassons cette auto-flagellation, pour nous abandonner à la force qui réside en nous, en notre cœur.

C’est à nous de choisir de rajouter du bois au feu de la tourmente ou de rajouter du bois au feu de l’amour. Tout est juste et nous avons l’entière responsabilité de nous redresser et tenir les rênes de notre vie avec foi.

Tout va continuer graduellement à se débloquer, nous y reviendrons en septembre avec entre autre la fin de la rétrogradation de Saturne, grand maître du temps, du karma, des peurs, des poids et des peines mais aussi planète d’élévation, de sagesse, de silence et de sérénité.

MP3 de méditation offert

Comme tout à chacun nous avons tous besoin à un moment ou à un autre d’un petit coup de pouce pour nous redonner de l’élan à la vie. J’ai la joie de vous offrir avec mon cœur d’enfant un mp3 qui je l’espère sera vous apporter ce dont vous avez besoin, ce qui est juste et adapté pour vous de recevoir à ce moment-là. C’est en tout cas l’intention que j’y mets en collaboration avec tous les êtres de lumière qui m’accompagnent depuis toujours. Nous sommes nos propres guérisseurs. J’ose espérer vous transmettre la mèche qui allumera votre feu intérieur.

Ecoutez le quand bon vous semble aux alentours de la pleine et autant de fois que vous en avez envie. Je n’ai qu’une seule règle, c’est de ne pas avoir de règle ! Chacun fait comme cela lui semble le mieux. Sentez-vous libre de me partager votre expérience suite à l’écoute de ce mp3. Je reste à votre écoute sur messenger et par mail. Bien entendu vous pouvez me joindre également par téléphone pour que nous discutions de l’éventualité d’un accompagnement en astrologie, hypnose spirituelle de régression et soin énergétique.

Lumineusement vôtre.

Raphaëlle

méditation de la pleine du 15 août 2019
script généreusement offert par l’IIHS